Les Rats – “Poubelle trouve un job”

C’est assez improbable de réussir à identifier une chose qui n’ait pas d’existence en 2019 sur les Interwebz.
Jusqu’à ce soir c’était le cas pour les lyrics de ce titre des Rats, qui est pour moi un titre emblématique de l’album “Tequila” sorti en 1986. Voilà donc vite fait ma transcription des paroles du titre “Poubelle trouve un job”, il y a deux ou trois trous mais on en comprend quand même le sens.
Et puis, j’ai envie de dire qu’en 1986 ou en 2019, leur sens et la charge qu’elles portent sont les mêmes. Alors voilà, profitez ! Merci à vous.

C’est assez improbable de réussir à identifier une chose qui n’ait pas d’existence en 2019 sur les Interwebz.

Jusqu’à ce soir c’était le cas pour les lyrics de ce titre des Rats, qui est pour moi un titre emblématique de l’album “Tequila” sorti en 1986. Voilà donc vite fait ma transcription des paroles du titre “Poubelle trouve un job”, il y a deux ou trois trous mais on en comprend quand même le sens.

Et puis, j’ai envie de dire qu’en 1986 ou en 2019, leur sens et la charge qu’elles portent sont les mêmes. Alors voilà, profitez ! Merci à vous.

Si vous voulez écouter et réécouter ce titre, chopez le MP3 ici ça sera plus simple.

Avec ma crête sur la tête,
Mon blouson noir en peau de bête,
Mes creepers roses, mon teint pâlot,
Je voulais trouver un boulot.

J’espérais rencontrer l’âme soeur,
En m’inscrivant chez Manpower,
Et tomber sur un patron cool,
Chez qui j’aurais pas trop les boules.

Et puis un jour ils m’ont appelé, 
Comme quoi j’étais vraiment gâté,
Que pour moi terminé le chôme,
J’avais un job chez Framatome.

Ils m’ont dit commencez demain,
Que c’était un boulot très sain,
Et pour éviter les moustiques,
De porter des gants en plastique.

L’usine était bien protégée, 
Par deux hauts murs de barbelés,
Pour pas qu’on rentre comme dans un bagne,
Et puis c’était à la campagne.

Derrière son masque protecteur,
Et son énorme détecteur,
Qui clignotait à tours de bras,
Le dirlo avait l’air sympa.

« C’est un travail sans grand danger,
Juste des barres à empiler,
Si elles se mettent à chanter,
Dessus vous vous faites un café. »

« C’est du cobalt, c’est très marrant,
Et puis c’est même fluorescent,
Puis c’est l’boulot enrichissant,
Pas uniquement financièrement. »

J’ai commencé à empiler
Mes barres en sifflant comme un geai,
J’avais trouvé un plan d’enfer
Quand ma crête est tombée par terre.

Le jour après c’était le pied droit,
Puis le lendemain le deux bras,
Chuis pas content, j’ai  —-

Déjà que je l’avais raide,
De ressembler à un skinhead,
J’suis allé voir la direction,
Pour causer revendications.

Le dirlo m’a laissé parler,
Puis s’est mis à me rassurer,
Tout en regardant d’un drôle d’air
Son énorme compteur Jaeger.

« Ne vous faites pas de mauvais sang,
Il est normal de perdre ses dents,
Et alors pourquoi pas ses bras,
C’est la nature qui veut ça. »

Non, c’est que, Monsieur le Directeur,
L’avenir me fait un peu peur,
Mon équilibre, en d’autres mots, 
Me parait légèrement à l’eau.

Il répondit « Ne flippez plus,
Maintenant il y a la Sécu,
Vous aurez de jolies prothèses,
Avec lesquelles vous serez à l’aise »

Il est parti en sifflotant,
Mes jambes sont —

Quand j’ai dégueulé tout mon sang.

More than 10 years of blogging… and counting

I was kind of surprised the other day when I realized that my former employer was kind enough to let live my 10 years old blog… Ten years of blogging: It’s been an interesting journey.

I was kind of surprised the other day when I realized that my former employer – Microsoft, you named it – was kind enough to let live one of my first blogs, probably my first public blog on a MS platform. Posts are more than 10 years old.

Since then, I never stopped blogging and at some point I even had several blogs in parallel, some were purely personal, some were professional, but I did never stop blogging.

I even had my 15 minutes of fame when I was interviewed for La Tribune during Sept. 2004 and when I later discovered that the article would start by mentioning my name. This day I bought two copies to offer to my parents, I have to confess ;)

At some point, I was very into twitter, especially between 2007 and 2009 – my former managers at MSFT know what I mean when I say I was too much into twitter – but now that twitter has become so mainstream, I have learned to keep it to what it is, and I’m kind of resuming with blogging.

So, the bottom line is: if you’re a regular reader of my blog, and you kind of like it, be assured that I haven’t planned to stop blogging anytime soon ;)

 

[Edit Oct. 5th 2015] OK they finally killed weblogs.asp.net/clauer. Farewell!

Le lendemain de l’annonce de l’iPhone 5C : une journée haute en couleurs !

Au lendemain de l’annonce du très coloré iPhone 5C par Apple, les réactions diverses n’ont pas manquées. Moqueuses ou amusées, et soulignant des similitudes avec la famille Lumia de Nokia. Mais si on y regarde bien…

Vous avez certainement entendu parler des deux nouveux modèles d’iPhone annoncés par Apple hier : le 5S et le 5C. Même s’il n’y avait plus trop de surprise, on a tout de même attendu le keynote pour savoir quelles seraient les couleurs proposées à la vente, et voilà ce qu’on a vu arriver :

Alors, signe d’un changement des temps, les moqueries ont commencé à sortir assez rapidement, tant il est surprenant de la part d’Apple de sortir des objets qui ont l’air cheap avec ces couleurs qui ressemblent plus à des jouets pour enfants qu’au dernier modèle de smartphone de la famille de ceux qui ont défini ce qu’est un smartphone.

Et puis au delà des couleurs des 5C eux-même, il y a eu aussi des commentaires peu élogieux sur les combinaisons de couleurs improbables entre les téléphones et les coques. Voilà juste un aperçu :

Voilà qui est quand même de nature à faire sourire mes anciens collègues de chez Microsoft…

Mais la réaction qui a mis le feu aux poudres, c’est celle de Nokia UK :

Mais tout le monde n’a pas forcément gouté la blague, et les Apple fanboys sont venus à la rescousse en soulignant que depuis longtemps Apple avait produit des devices de couleur, que ce soit avec les iPod Mini récents ou plus anciens, tels ceux de 2006, et aussi les Mac célèbres du début des années 2000…

Ce à quoi certains ont répondu en publiant une photo d’anciens feature-phones de Nokia, les 5110 qui pouvaient changer de couleur en changeant leur coque. Et c’était bien une première à l’époque dans la téléphonie mobile :

Mais les fanboys n’avaient pas encore dit leur dernier mot :

Alors, qui de Apple ou Nokia fut le premier à proposer à ses clients des produits dans plusieurs coloris ?

Aucun des deux. Désolé. Ca a existé bien bien avant. Si on remonte en 1959, on trouve la trace de ce petit appareil photo (argentique) compact nommé Yashica Y16 Subminiature :

Et si on remonte encore un peu, on arrive en 1930 chez Kodak avec le Beau Brownie, produit entre 1930 et 1933, disponible en 5 couleurs avec un joli motif très “art déco”.

Toujours chez Kodak, et quelques années plus tôt encore, c’est le “Kodak Petite” qui est dispo dans cinq coloris différents : bleu, vert, gris, lavande et vieux rose. Il fut commercialisé de 1929 à 1934. Joli, non ?

Alors, vu ? Vous êtes calmés les fanboys des deux camps ? Et oui, une fois de plus, notre marketing moderne n’a rien inventé… On reprend des vieilles recettes et on adapte. Sad but True ;)

Voilà. Qu’est-ce qu’il restera de tout ça ? Rien sans doute. Tout ceci sera rapidement oublié.

En tous cas pour madame Michu – grâce à nos médias de qualitay – elle retiendra surtout que Apple a sorti un téléphone moins cher et plus abordable. Pour l’instant, madame Michu n’a pas encore pleinement réalisé que ce serait un iPhone low-cost avec un price-tag à seulement $549. C’est presque cadeau à ce prix là. D’ailleurs, s’il s’appelle 5C, c’est bien parce que c’est un C comme dans Cheap, non ? Vous ne croyez pas ? ;)

[Edit] Au delà de Nokia, il y a eu pas mal de réactions d’autres constructeurs. Le Blog du Modérateur en a fait une synthèse ici.

[Edit] Je vous partage aussi cet article sur le Daily Geek Show qui comporte quelques jolis morceaux de fun : “Les 10 choses auxquelles l’iPhone 5c ressemble” ;)

 

[NB] J’ai édité le dernier paragraphe parce que visiblement plusieurs lecteurs n’avaient pas senti l’ironie et les sarcasmes. Ca devrait être plus clair à présent. Merci.