Oct 17, 2011
Christophe Lauer

Foursquare croit de +230% en un an. OK. Now what?

Le blog de l’agence up2social relaie une infographie qui présente une compilation divers chiffres sur les principaux réseaux sociaux en vue. En chapeau, le billet met en avant une croissance hénaurme(*) de +230% du nombre d’utilisateurs de foursquare depuis l’année dernière, soit en 2010.

OK. Et après ?

Foursquare a dix millions d’utilisateurs à travers le monde. Combien en d’utilisateurs de foursquare en France ? Je n’ai pas trouvé de chiffre précis – et d’ailleurs personne ne semble en avoir – mais en procédant par analogie avec twitter et LinkedIn, on peut se risquer à dire que le chiffre devrait être entre 300,000 et 400,000 comptes grand maximum. Attention : il s’agit de compte créés, et pas forcément de comptes actifs… Grosse nuance.

Quelles opportunités représentent les services de géolocalisation pour une marque ou un commerce en France ? Le blog MediasSociaux.fr a publié pendant l’été dernier un billet dans ce sens. Il comporte un sondage assez intéressant, qui remet les idées en place (sans mauvais jeu de mots ^^).

Maintenant, très concrèrement : quelles opportunités pour une marque d’utiliser foursquare ?

Ce week-end, je recherchais les adresses de boutiques Quiksilver à Paris. J’ai eu la curiosité de rechercher les adresses via Foursquare, plutôt que via Google – oui parfois je fais des choses étranges ;)

Ma surprise a été de voir le faible nombre de checkins dans les différentes boutiques de la marque, alors qu’en même temps c’est une marque forte, avec une vraie communauté, des vrais fans, des sportifs pratiquants, bref, une marque forte.

Pour la boutique des Champs-Elysées, c’est (seulement) 103 checkins all-time effectués par 83 personnes différentes. Pour la boutique Boardriders des Quatre Temps à la Défense (pourtant située dans un quartier avec une clientèle très connectée et bien équipée en Smartphones) c’est seulement 9 checkins effectués par 8 personnes différentes ! (Ne parlons pas du Forum des Halles : étant en souterrain, il peut sans doute y avoir des problèmes de localisation avec les GPS… Il faudrait que je teste ceci à l’occasion…)

Alors si foursquare ne fait pas mieux pour une belle et forte marque telle que Quiksilver, que pensez-vous que ça puisse donner pour votre marque ?

Voilà où je voulais en arriver : Faites attention quand vous voyez des chiffres bruts, et utilisez votre bon sens pour remettre tout ceci en perspective.

(*) : Cette croissance de +230% est la plus importante de celles mentionnées dans cette infographie. On notera que l’infographie ne comporte pas de chiffre de croissance pour Google+, alors que le service arrive désormais à 10 millions d’utilisateurs – soit le même chiffre que celui de foursquare – mais que Google+ l’a atteint en quelques mois seulement. Oui, certes la croissance incroyable de Google+ est aussi liée à la base installée des utilisateurs de Gmail et autres services de la marque, et à la curiosité générée par l’ouverture de cette bêta sur invitation, après les échecs de Buzz et Wave.

  • Pingback: Foursquare croit de +230% en un an. OK. Now what? | Médias sociaux, réseaux sociaux, SMO, SMA, SMM… | Scoop.it

  • Pingback: Foursquare croit de +230% en un an. OK. Now what? | La revue de web | Scoop.it

  • Pingback: Foursquare croit de +230% en un an. OK. Now what? | Geoloc | Scoop.it

  • RaphaelC

    Ah mon avis les 3/4 de tes check-in sur les Champs Elysées sont dus à des touristes (américains) qui sont des “sérials checker”. Perso même si j’ai un gros compteur à mon actif il ne me viendrait pas à l’idée de faire des check-in dans toutes les boutiques de fringues ou je vais, ou à la rigueur des marques vraiment “hype” du genre Abercombie ! D’ailleurs, regarde le compteur de ces derniers pour une boutique ouverte depuis à peine 6 mois (https://fr.foursquare.com/v/abercrombie–fitch/4d04f426347da1cd5a762e8f) .

    Sur le reste, Foursquare en France, c’est à mon avis moins d’une centaine de milliers d’utilisateurs actifs, absolument pas de quoi avoir une masse critique pour une opération de Marketing. La Gamification s’adresse à une cible jeune et finit par désintéresser à cause du manque d’enjeux. Et quand on parle d’enjeux, le problème majeur de 4SQ en France (et globalement hors US et hors NYC), c’est le manque de promotions géolocalisées qui fait que les gens vont chercher des bons plans et tips à proximité. Foursquare reste juste une application de “je dis à mes potes ou je suis pour me faire mousser”, et là effectivement je te rejoins sur le “Et So What”…

  • http://lepetitcine.fr François

    L’exemple à prendre pour Foursquare reste les US et plus particulièrement NYC où la question ne se pose même plus.
    L’utilisation en France reste en effet assez confidentielle, elle grossit petit à petit mais est loin d’un niveau permettant une utilisation poussée du service (l’onglet Explore est peu pertinent par exemple).
    La croissance US est en partie liée à des grosses opérations de marques (Starbucks par exemple) et à l’action de nombreux petits commerçants convaincus par les “pionniers” ; il me semble qu’on est dans le modèle de l’oeuf et de la poule où la question va être “malgré le peu d’utilisateurs, qu’est-ce qu’a à y gagner ma marque ?”. Mais pour pousser les marques à l’action, il manque sans doute des représentants de 4sq en France…

    Et pas si étrange ta recherche de lieux via Foursquare, je l’utilise souvent pour avoir une information plus qualifiée de celle de Google, sur un restaurant ou un bar par exemple.

    Ah et y’a du réseau au Forum, même à la boutique Quicksilver ;)

  • http://lepetitcine.fr François

    @RaphaelIC : tu passes dans ton com à côté d’utilisations intéressantes de Foursquare : l’Explore, l’historique et les listes ; j’ai peu bénéficié de Specials 4sq, par contre j’ai découvert pas mal d’endroits (restos, bars…) sympas via les check-ins et tips de mes contacts 4sq (dont quelques-uns grâce au proprio de ce blog ;) ).
    Alors plus que se faire mousser, il y a l’envie de transmettre ses bons plans (ou ses mauvais d’ailleurs) à ses amis ou même des étrangers ; comme toujours le partage ne concerne qu’une petite partie des gens mais ça permet aux autres d’en profiter.

    Ah et j’en profite pour laisser deux listes de mon cru :
    - Mouffetard et alentours https://foursquare.com/tchuntfr/list/mouffetard-et-alentours
    - Must-see in Quartier Latin https://foursquare.com/tchuntfr/list/mustsee-in-quartier-latin

  • Christophe Lauer

    @François : Clairement il y a un intérêt pour faire connaître à ses proches ses bonnes adresses et ses bons plans. J’ai d’ailleurs visité quelques adresses de ta liste “Mouffetard et ses environs” et j’ai en projet d’en visiter de nouvelles :)

    Ensuite, oui forcément le modèle c’est les US, mais là on n’y est pas encore et pour deux raisons. J’en aborde une dans ce billet : c’est la taille de l’audience active en France pour ce service, et l’autre raison – pour rester parfaitement dans le paradoxe chicken/egg : c’est souvent l’absence de bénéfices pour les clients (read: les fameux “Specials”) ou alors quand ils sont là, des specials tout à fait ridicules : certains restos offrent un café au mayor. C’mon. Vous ne pouvez pas faire un peu mieux ? Genre déjà commencez par offrir un café à chaque nouveau check-in.

    Maintenant il y a quelques exceptions, des gens qui savent un peu faire parler d’eux, aussi parce qu’ils sont sur un secteur qui est sur-représenté sur twitter : les geeks et les gros consommateurs de matos, y compris siglés Apple. Dernier exemple en date – dont je salue l’initiative au passage : http://twitter.com/iConceptFR/status/125913241384796161

  • RaphaelC

    Comme vous le dites, le problème c’est que l’usage que vous en faite est quasi “privé” , car s’articulant auprès des autres utilisateurs/amis de Foursquare. Et encore, combien prennent le temps de faire des listes comme ça …
    Coté marques ou enseignes en France, il est même étonnant de voir des gens comme Starbuck ne pas porter leurs offres US pour prolonger l’expérience et faire découvrir le service. Heureusement des petits commerçants ont bien compris qu’ils pouvaient avoir un peu de visibilité, mais ça reste dans un microcosme parisien

  • Pingback: Foursquare croit de +230% en un an. -

A propos


A propos : Consultant solutions sur le Marketing Cloud chez Adobe, région Southwest Europe.
Ex-Microsoftee de 2001 à 2011.
Je vis entre Paris et New-York entre Paris et deux avions, et ceci est mon blog personnel.
"Opinions are mine. Best viewed with a brain. Yada yada ..."

More about me...