Petit sondage (non scientifique) sur l’usage des QRCodes

Dans un récent billet, j’abordais la question de l’efficacité et de la performance des QR Codes dans des dispostifs destinés au grand public.

Ni une ni deux, j’ai créé un sondage sur PollDaddy que j’ai relayé à mes contacts sur les réseaux sociaux twitter et Facebook. D’ailleurs, le sondage reste ouvert donc vous pouvez aussi vous y exprimer et répondre à la question !

Il faut souligner que mes contacts sur ces réseaux ne sont pas vraiment un échantillon représentatif de Mr et Mme Toulemonde, c’est certain, mais ça permet de donner une indication en observant déjà l’usage des QR Codes parmi les plus avancés des marketeurs, geeks et autres early adopters chroniques ;)

Voilà donc, avec 74 réponses (ce qui est sans doute trop faible pour représenter un vrai échantillons statistiquement juste) :

La question était :

” Combien de QR Code scannez vous en moyenne par mois ? (en vrai !) “

Les résultats sont :

  • 54,05% : Jamais scanné de QR Code mais je sais ce que c’est
  • 29,73% : 1 ou 2 par mois
  • 8,11% : Plus de 10 par mois
  • 2,7% : Un QR quoi ???
  • 2,7% : 2 à 5 par mois
  • 2,7% : 6 à 10 par mois

Dans ce contexte, on peut s’étonner de certaines campagnes comme une récente en date pour le compte de Axa en Belgique, qui propose de flasher un QR Code pendant un spot de pub télé (il faut réagir rapidement !) pour pouvoir voir la fin du spot en ligne sur le web…

On peut sans doute se poser la question de savoir si il faut vraiment être à la pointe en toutes circonstances, et si parfois être trop moderne n’est pas contre-productif. Oui à l’innovation, mais sans doute pas à tout prix !

NB : Au moins, la campagne télé Axa aura sans doute atteint un de ses objectifs : on en parle sur le Web ;)

[Edit] : J’ai remplacé le lien cassé vers la pub Axa en Belgique par un autre lien qui semble toujours fonctionner…

  • Bonjour,
    en additionnant ceux qui ont flashé un QR code, cela fait 43.24% , ce qui est un très bon choffre !
    Le nombre de QR codes flashés n’est pas forcément pertinent, je m’explique : ceux qui ont répondu 1 ou 2 par mois, n’ont peut-être pas l’occasion d’en flasher plus… pour le flasher il faut le croiser.
    Ceux qui flashent plus de 10 par mois sont certainement des curieux très intéressés par les QR codes (personnellement j’ai cherché le choix “+ de 10 par jour” )

    Vos résultats montrent que beaucoup de personnes qui ont participé au “sondage” sont plutôt plus “techno” que la population totale au vu des statistiques de possesseurs de smartphones et de la connaissance des codes 2d ; encore aujourd’hui j’ai montré et expliqué ce qu’était un QR code à des possesseurs de smartphones (iphone, blackberry, “public” d’entrepreneurs) Certains en avait vu sans s’y intéresser plus que ça, d’autres ne savaient pas… Au passage les réactions ont été “wow” pour un accès à un site mobile et enregistrement de mes coordonnées dans leur répertoire.

    Si l’utilisation sur des spots de pub n’est pas forcément la plus aisée (à moins que l’on puisse mettre en pause le direct), elle va pousser les curieux à chercher sur internet , qui vont découvrir, partager et alimenter le “buzz”, plutôt bien pensé.

    Oui aux qrcodes partout, tout de suite ! Si on ne les utilise pas parce qu’il n’y pas assez de public… il n’y aura jamais de public !
    Surtout offrez une bonne expérience utilisateur : les QR codes doivent renvoyer vers des sites adaptés aux MOBILES !

  • Christophe Lauer

    Oui effectivement, d’ailleurs on pourrait aussi souligner que seuls 2,7% indiquent ne pas savoir ce dont il s’agit, c’est qui n’est définitivement pas représentatif de la population “normale” de nos chers concitoyens.

    Quand vous dites :

    > Le nombre de QR codes flashés n’est pas forcément pertinent, je m’explique : ceux qui ont répondu 1 ou 2 par mois, n’ont peut-être pas l’occasion d’en flasher plus… pour le flasher il faut le croiser.

    C’est vrai. Mais dans nos métiers de conseil / consulting ou nos vies de geeks, je trouve ça assez faible tout de même : c’est aussi des gens qui – contrairement à vous et à moi – n’en font pas souvent la démo à des tiers au gré de leurs rencontres et meetings business. Donc “l’évangélisation” sur le sujet me semble être un peu au ralenti…

    C.