Comprendre le protocole Open Graph de Facebook en 7 minutes

Dans cette vidéo publiée par le groupe Facebook Marketing Solutions, Vatsal Mehta – Partner Engineer chez Facebook – présente le protocole Open Graph …

Dans cette vidéo publiée par le groupe Facebook Marketing Solutions, Vatsal Mehta – Partner Engineer chez Facebook – présente le protocole Open Graph.

Vidéo d'introduction au protocole Open Graph de Facebook - en Anglais

Vous comprendrez comment il facilite le partage et la diffusion au travers de Facebook de contenus issus de votre site web, de votre blog ou de votre boutique en ligne, comment il permet d’apporter en retour du traffic à votre site web. Enfin, vous verrez comment le mettre en oeuvre et les fonctionnalités d’analytics que propose Facebook aux administrateurs du site ainsi “taggé” avec Open Graph.

Pour le lecteur pressé : Consultez cette notice de synthèse publiée par Facebook à propos du protocole Open Graph, sous la forme d’un document PDF de seulement deux pages.

Pour aller plus loin : Visitez également le site http://opengraphprotocol.org/ et utilisez l’outil en ligne “Facebook URL Linter” pour vérifier votre travail et vous assurer que les tags Open Graph sont correctement mis en oeuvre sur votre site et dans ses différentes pages.

Hugh Laurie – aka Dr. House – en nouvelle égérie de L’Oréal Paris Men Expert

Surprenant. D’après cette vidéo publiée sur YouTube par le compte LOrealParisUk – donc un compte officiel de la marque – le comédien Hugh Laurie serait la nouvelle égérie de la marque pour la ligne L’Oréal Men Expert.

Surprenant. D’après cette vidéo publiée sur YouTube par le compte LOrealParisUk – donc un compte officiel de la marque – le comédien Hugh Laurie serait la nouvelle égérie de la marque pour la ligne L’Oréal Men Expert :

Alors est-ce qu’il deviendra une icône dans le style de George Clooney pour Nespresso ou plutôt dans celui de Isaiah Mustafa pour Old Spice ? Ou peut être un mix des deux… A suivre !

En consultant cet article chez Metro UK, on a confirmation de l’information, et on apprend que Hugh Laurie sera le troisième ambassadeur masculin de la marque, aux côté de Gerard Butler de 300, et de Patrick Dempsey aka Dr. Mammour de Grey’s Anatomy. Ces deux là auraient peut-être été meilleurs ambassadeurs de la marque Clinique que de L’Oréal ? ;)

La crème de Cannes Lions sur SlideShare avec @JesseDee

Il s’appelle Jesse Desjardins, ou encore @jessedee sur twitter. Et cette semaine, comme l’indique d’ailleurs très judicieusement sa bio twitter [*], il est votre envoyé spécial à Cannes pour le festival annuel Cannes Lions qui n’est plus le Festival Annuel de la Publicité mais depuis cette année le Festival Annuel de la Créativité.

Vous avez déjà sans doute vu passer quelques unes des présentations créées par Jesse et publiées sur SlideShare. Il en a fait un métier. C’est aussi un de ses activités préférées que d’assister à des conférences réunissant les meilleurs speakers et créatifs et de capturer le meilleur de leurs supports de présentation.

Il a déjà publié sur SlideShare ses carnets de note des deux premières journées à Cannes. C’est ici :

Cannes Lions Day 1

View more presentations from @JESSEDEE

et aussi :

Cannes Lions Day 2

View more presentations from @JESSEDEE

Alors pour ne rien manquer, suivez @JesseDee sur twitter et également dans SlideShare. Bonne lecture !

[* Best Practice Alert: Editez et éditorialisez votre bio twitter et le lien associé, comme JesseDee qui profite de cet espace pour donner un max de visibilité à son activité de la semaine]

Quand Nike utilise Facebook pour vous redonner envie de courir

Chez nos amis Hollandais, la marque Nike a constaté après un étude de marché que les jeunes générations auraient moins le goût au “running” et que cette pratique sportive n’était plus perçue comme étant fun. Ni une, ni deux, voici une campagne destinée à remettre du fun et du cool dans la pratique du jogging, et le tout avec une dimension communautaire et l’utilisation de Facebook en tant que plateforme pour cette opération.

L’idée ? Il s’agit pour les coureurs de repeindre virtuellement Amsterdam via les tracés des parcours qu’ils effectuent dans les rues de la ville, en utilisant les équipements Nike+ (type run logger). En parcourant les rues, les coureurs dessinent ainsi virtuellement tout type de figures : skulls, invaders, motifs, messages, …

Alors autant on voit parfois (souvent ?) passer des opés qui utilisent Facebook sans lien avec le produit, et qui n’apportent rien de neuf ou d’exclusif – voyez par exemple ce que Romain Péchard dit de la stratégie Social Media de Samsung Mobile – autant cette opé de Nike à Amsterdam est brillante à plus d’un titre :

  • Cette campagne est incontestablement très créative
  • Une dimension artistique qui permet d’attirer aussi une audience pas du tout sportive
  • La connexion avec le produit (les chaussures et équipements de running) est évidente
  • La dimension “réseau” et communautaire est présente, et pas exagérée
  • Association équilibrée du online et du offline
  • Opération pas exclusivement online, avec création d’endroits physiques pour réunir les membres “IRL”
  • Forte connexion avec la marque, attachement et connexion émotionnelle largement grandie

Voyez plutôt par vous même. J’ai envie de dire tout simplement “Brillant !”.

Nike Take Mokum from Boondoggle Amsterdam on Vimeo.

Le site de l‘agence Boondoggle nous livre également un peu plus d’informations sur cette opé.

(via Adverblog et TNW)

Facebook serait en perte de vitesse aux US ? Pas si sur…

C’est un info que j’avais vu passer la semaine dernière via un tweet de @Cyroultwit et que j’avais commenté dans une note sur ma page Facebook : d’après socialbakers Facebook aurait enregistré -3,18% de comptes en moins aux USA sur le dernier mois, ce qui représenterait -4,9 millions de comptes, et pas également -7,52% au Canada sur la même période.

Dans la plus pure tradition Française – qui consiste à bruler aujourd’hui ce qu’on a adoré hier sans aucun état d’âme – l’info est reprise un peu partout et est omniprésente dans ma timeline twitter ce matin : c’est par exemple ici et ou encore .

Mais qu’en dit le principal intéressé ?

Selon cet article du Guardian, les équipes de Mark Zuckerberg ne seraient pas vraiment inquiètes et donnent quelques informations de nature à relativiser les propos sans doute trop hâtivement alarmistes : ces chiffres issus d’outils propres au site “Inside Facebook” seraient basés sur les outils de monitoring et d’advertising que Facebook met à disposition de quiconque souhaite créer des campagnes de pub, et ne seraient pas des outils de mesure très fiables de la population totale des utilisateurs (c’est surtout des outils de ciblage pour des campagnes), en outre, les gens de chez Inside Facebook on auraient également admis que leurs outils et stats ne sont sans doute pas exempts de bugs et que les chiffres sont à relativiser.

Voici ce qu’en dit Facebook :

“From time to time, we see stories about Facebook losing users in some regions,” said Facebook in a statement, also referring to a similar post a year ago and another two years ago. “Some of these reports use data extracted from our advertising tool, which provides broad estimates on the reach of Facebook ads and isn’t designed to be a source for tracking the overall growth of Facebook.

“We are very pleased with our growth and with the way people are engaged with Facebook. More than 50% of our active users log on to Facebook in any given day.”

Alors il est sans doute un peu tôt pour jeter Facebook aux orties avec le bébé et l’eau du bain, mais il sera intéressant d’observer les variations sur les prochains mois via les stats publiées par Socialbakers et Inside Facebook. Comme on dit habituellement : A suivre…

[Edit] : Le blog “Inside Facebook” publie justement un billet complémentaire dans lequel ils entrent un peu plus dans les détails et comparent les chiffres de plusieurs sources, avec une conclusion que Einstein n’aurait pas réfutée : “tout est relatif” disent-ils en substance… Il est largement prématuré de tirer des conclusions alarmistes pour le moment, surtout qu’un “source proche de Facebook” affirme que le site continue à voir une croissance de ses membres en Amérique du Nord. Vous pouvez retourner à vos fan pages en toute sérénité pour le moment ;)

[Edit 2] : Le sujet est chaud, et un nouveau billet vient d’apparaître chez Econsultancy. En substance, voilà ce qu’il nous dit :

“The question for marketers: what does this mean?

In the immediate term, nothing. Even if Facebook stops growing in key markets, like the United States, marketers still have ample opportunity to increase the profiles of their presences and campaigns on Facebook.

Obviously, few marketers, if any, can claim that they’ve fully exploited the opportunities that exist on Facebook.

In fact, the majority haven’t yet tapped the surface, so even if Facebook didn’t acquire another user in the affected countries, marketers would still have one of the most sizable audiences on the internet to court for years to come barring a mass exodus that seems unlikely.”

Alors, rassurés ? ;)