Nov 18, 2011
Christophe Lauer

Top des campagnes digitales 2011 e-Commerce et Distribution

Je vous propose une petite sélection de campagnes récentes de “marketing digital” dans le domaine du e-commerce et de la distribution. Vous pouvez voter pour votre campagne préférée, ou éventuellement proposer votre campagne préférée !

La suite ? Rendez-vous le 22 à la conférence “Social Media & Mobile” de l’EBG pour la présentation des meilleures campagnes dans cinq catégories !

Carrefour Virou.gr, Brésil

C’est le type de campagne que j’aime particulièrement. C’est aussi ce que j’appelle faire du “marketing with a meaning”. Plutôt que de flatter l’égo des internautes, ou bien d’attirer des joueurs qui visent plus le lot qu’autre chose, ici on est sur une opération qui a un but carritatif.

Dans le cas présent, c’est le distributeur Carrefour au Brésil qui a créé un simple raccourcisseur d’URLs, vous savez, à la façon de TinyURL ou Bit.ly. Sauf que celui-ci tient un compte du nombre total de caractères raccourcis, et convertit les caractères en grammes.

Son nom “virou grama” veut dire “converti en grammes” en Portugais, si j’ai bien compris.

Pour chaque caractère raccourci, Carrefour donne l’équivalent de 1 gramme de nourriture à la Croix-Rouge Brésilienne, avec un objectif (et un maxi) de 10 tonnes de dons. Ces 10 tonnes ont été atteintes, et le mini-site vous présente une vidéo de la distribution des 5 premières tonnes aux bénéficiaires.

Virou.gr : Carrefour's URL shortener in Brazil

Voilà donc au final une bien celle opération et – soit dit en passant – n’attendez pas un tel prétexte pour faire un don à la Croix-Rouge ou à toute autre association de votre choix. On a encore dans ce pays des déductions fiscales incitatives, alors autant en profiter !

Diesel, Espagne

Voilà une campagne dont je vous avais déjà parlé pendant l’été sur ce blog. C’est une réalisation de nos amis de FullSIX pour Diesel en Espagne. Il s’agit de rendre réels les “Likes” de Facebook dans la vraie vie. Et pour FullSIX et Diesel, ça passe par l’utilisation de QR Codes.

Keyword: SoLoMo !

John Lewis, UK

“Ohhh naaaan, une campagne de bannières…” je vous entends déjà dire.
Yes, but wait, there’s more!

Ici, l’agence Adam&Eve a imaginé des bannières intelligentes, dans le sens où elles sont connectées à un service de géolocalisation, et à un service de météo en ligne. Grâce à ça, les bannières peuvent contextualiser leur contenu en fonction de la météo (Pluie, Brouillard ou Neige… euh Soleil aussi. Ben oui on est en Angleterre :)) et renvoyer le visiteur vers la boutique la plus proche pour convertir et effectuer l’achat des articles correspondants.

Keywords: Smarter banners

(merci à Julien aka @leJetlinerRieur pour me l’avoir fait connaitre !)

Turkcell Tweets, Turquie

L’opérateur de téléphonie mobile Turkcell en Turquie voulait faire la promotion de ses nouveaux forfaits pour Smartphones et de leur offre d’appareils. Idéalement vers le coeur de cible, et si possible – comme toujours – sans trop dépenser.

Avec une opé qui ne leur a sans doute pas coûté beaucoup plus que quelques multiples de 10k euros, ils ont créé un buzz intéressant et engagé un ensemble de personnes sur twitter, des internautes au coeur de la cible des gros consommateurs de data et amateurs de Smartphones.

L’opération a consisté en offrir des Smartphones dans ces boites couvertes par une belle quantité de post-it comportant des messages que les internautes devaient tweeter afin de révéler la boite, et en utilisant un hashtag spécifique. Et hop, c’est magique : le hashtag est rapidement devenu “trending topic”.

En dernier lieu, les internautes avaient un challenge spécial avant de gagner le téléphone : ils devaient s’arranger pour faire RT leur tweet par un VIP. Et hop, amplification…

En somme, une mécanique très smart et qui démontre une bonne connaissance de twitter par l’agence, une opé qui vise bien sa cible et qui l’engage, et qui enfin la récompense. Et en plus, le tout avec un petit budget.

Keywords: Créativité, Small budget, maximum impact

(merci @gregfromparis pour me l’avoir fait connaitre)

Tesco, Corée du Sud

Tesco s’installant en Corée du Sud sous le nom Home Plus ne disposait pas d’assez de boutiques physiques pour se hisser en première position. Pour augmenter sa notoriété et ses ventes sans avoir à investir dans de nombreuses boutiques physiques, le distributeur a eu l’idée de créer des boutiques virtuelles dans le métro pour que les “commuteurs” puissent faire du shopping pendant leurs temps de trajet.

Une première expérimentation a eu lieu en Juillet, et le résultat était sans appel : +76% d’utilisateurs inscrits au service de commande en ligne, et +130% sur le chiffre des ventes… en quelques jours !

Au final, le distributeur a prolongé l’expérience et a installé des boutiques virtuelles non éphémères dans les couloirs du métro de Séoul. Bien vu !

L’investissement ? Des panneaux de stickers – qui ne craignent pas le vandalisme contrairement à des écrans actifs – et quelques apps mobiles, qui pré-existaient déjà certainement. Donc un ROI maximum avec peu de dépenses et une façon intelligente d’augmenter sa surface de marché.

Keywords: Wait marketing, Creativité, Utilité

Macy’s Believe-O-Magic

On termine avec un peu de réalité augmentée, et c’est chez le distributeur Américain Macy’s que ça se passe. Il s’agit d’applications de réalité augmentée destinés aux plus jeunes, pour la période de Noël. Les applications disponibles sur l’App Store pour iPhone et iPad ainsi que sur l’Android Market permettent aux enfant de se prendre en photo avec des personnages animés en différents points du magasin.

Voilà une bonne raison pour que les enfants réclament à leur parents d’aller faire une petite visite en magasin… Les parents vont adorer ! :)

Alors, laquelle est votre préférée ?

Oct 17, 2011
Christophe Lauer

La meilleure campagne intégrée de tous les temps

Voici ce qui est sans doute la meilleure campagne intégrée de tous les temps : il s’agissait de lancer un nouveau modèle de voiture sur le marché Suédois… Et l’agence n’y est pas allée avec le dos de la cuillère ;)

Enjoy ;)

Ping @LeJetlinerRieur

Hashtags: #humor #parody #justforfun

Oct 17, 2011
Christophe Lauer

Foursquare croit de +230% en un an. OK. Now what?

Le blog de l’agence up2social relaie une infographie qui présente une compilation divers chiffres sur les principaux réseaux sociaux en vue. En chapeau, le billet met en avant une croissance hénaurme(*) de +230% du nombre d’utilisateurs de foursquare depuis l’année dernière, soit en 2010.

OK. Et après ?

Foursquare a dix millions d’utilisateurs à travers le monde. Combien en d’utilisateurs de foursquare en France ? Je n’ai pas trouvé de chiffre précis – et d’ailleurs personne ne semble en avoir – mais en procédant par analogie avec twitter et LinkedIn, on peut se risquer à dire que le chiffre devrait être entre 300,000 et 400,000 comptes grand maximum. Attention : il s’agit de compte créés, et pas forcément de comptes actifs… Grosse nuance.

Quelles opportunités représentent les services de géolocalisation pour une marque ou un commerce en France ? Le blog MediasSociaux.fr a publié pendant l’été dernier un billet dans ce sens. Il comporte un sondage assez intéressant, qui remet les idées en place (sans mauvais jeu de mots ^^).

Maintenant, très concrèrement : quelles opportunités pour une marque d’utiliser foursquare ?

Ce week-end, je recherchais les adresses de boutiques Quiksilver à Paris. J’ai eu la curiosité de rechercher les adresses via Foursquare, plutôt que via Google – oui parfois je fais des choses étranges ;)

Ma surprise a été de voir le faible nombre de checkins dans les différentes boutiques de la marque, alors qu’en même temps c’est une marque forte, avec une vraie communauté, des vrais fans, des sportifs pratiquants, bref, une marque forte.

Pour la boutique des Champs-Elysées, c’est (seulement) 103 checkins all-time effectués par 83 personnes différentes. Pour la boutique Boardriders des Quatre Temps à la Défense (pourtant située dans un quartier avec une clientèle très connectée et bien équipée en Smartphones) c’est seulement 9 checkins effectués par 8 personnes différentes ! (Ne parlons pas du Forum des Halles : étant en souterrain, il peut sans doute y avoir des problèmes de localisation avec les GPS… Il faudrait que je teste ceci à l’occasion…)

Alors si foursquare ne fait pas mieux pour une belle et forte marque telle que Quiksilver, que pensez-vous que ça puisse donner pour votre marque ?

Voilà où je voulais en arriver : Faites attention quand vous voyez des chiffres bruts, et utilisez votre bon sens pour remettre tout ceci en perspective.

(*) : Cette croissance de +230% est la plus importante de celles mentionnées dans cette infographie. On notera que l’infographie ne comporte pas de chiffre de croissance pour Google+, alors que le service arrive désormais à 10 millions d’utilisateurs – soit le même chiffre que celui de foursquare – mais que Google+ l’a atteint en quelques mois seulement. Oui, certes la croissance incroyable de Google+ est aussi liée à la base installée des utilisateurs de Gmail et autres services de la marque, et à la curiosité générée par l’ouverture de cette bêta sur invitation, après les échecs de Buzz et Wave.

Oct 4, 2011
Christophe Lauer

Un whitepaper sur le f-commerce par Valtech UK

Nos collègues de Valtech Sweden et Valtech UK ont développé une practise autour du Social Commerce et tout particulièrement autour du f-commerce. Ils viennent d’ailleurs de publier sur SlideShare un livre blanc que je vous propose de consulter.

White paper “Symplifying f-commerce” par Valtech UK :

Téléchargez et partagez ;)

Sep 20, 2011
Christophe Lauer

Est-ce que LinkedIn ne se ficherait pas un peu du monde ?

[Edit] : C’était il y a longtemps, en Septembre 2011. A présent le partage de contenus de Facebook dans LinkedIn fonctionne correctement. Merci LinkedIn.

Avez-vous essayé de partager un lien vers une page ou un statut Facebook dans LinkedIn ?

Si vous faites le test il y a de fortes chances pour que votre joli lien vers cet excellent contenu que vous vous faisiez une joie de partager à vos contacts ne soit mystérieusement tronqué et remplacé de façon un peu abrupte en un simple “www.facebook.com”. Inutile d’essayer de ruser en passant par un lien court type TinyURL ou Bit.ly : rien n’y fait.

C’est d’autant plus étrange que pour le reste, le partage de liens dans LinkedIn fonctionne généralement très bien et semble même dans quelques cas prendre en compte les tags Open Graph si votre page en comporte…

Alors selon vous : ça serait un bug malencontreux dont personne ne se serait encore aperçu jusque là – oui ça doit être rare de partager des contenus de Facebook sur LinkedIn hein pas vrai ? – ou bien c’est intentionnel ? Je suis dubitatif…

A propos


A propos : Business Director chez Emakina.FR.
Ex-Adobe ; ex-Microsoftee.
Je vis entre Paris et New-York entre Paris et deux avions, et ceci est mon blog personnel.
"Opinions are mine. Best viewed with a brain. Yada yada ..."

More about me...