Quand Nike utilise Facebook pour vous redonner envie de courir

Chez nos amis Hollandais, la marque Nike a constaté après un étude de marché que les jeunes générations auraient moins le goût au “running” et que cette pratique sportive n’était plus perçue comme étant fun. Ni une, ni deux, voici une campagne destinée à remettre du fun et du cool dans la pratique du jogging, et le tout avec une dimension communautaire et l’utilisation de Facebook en tant que plateforme pour cette opération.

L’idée ? Il s’agit pour les coureurs de repeindre virtuellement Amsterdam via les tracés des parcours qu’ils effectuent dans les rues de la ville, en utilisant les équipements Nike+ (type run logger). En parcourant les rues, les coureurs dessinent ainsi virtuellement tout type de figures : skulls, invaders, motifs, messages, …

Alors autant on voit parfois (souvent ?) passer des opés qui utilisent Facebook sans lien avec le produit, et qui n’apportent rien de neuf ou d’exclusif – voyez par exemple ce que Romain Péchard dit de la stratégie Social Media de Samsung Mobile – autant cette opé de Nike à Amsterdam est brillante à plus d’un titre :

  • Cette campagne est incontestablement très créative
  • Une dimension artistique qui permet d’attirer aussi une audience pas du tout sportive
  • La connexion avec le produit (les chaussures et équipements de running) est évidente
  • La dimension “réseau” et communautaire est présente, et pas exagérée
  • Association équilibrée du online et du offline
  • Opération pas exclusivement online, avec création d’endroits physiques pour réunir les membres “IRL”
  • Forte connexion avec la marque, attachement et connexion émotionnelle largement grandie

Voyez plutôt par vous même. J’ai envie de dire tout simplement “Brillant !”.

Nike Take Mokum from Boondoggle Amsterdam on Vimeo.

Le site de l‘agence Boondoggle nous livre également un peu plus d’informations sur cette opé.

(via Adverblog et TNW)

You haven’t seen anything like us yet…

Cette vidéo “We are the Future” a été créée pour une conférence dans le domaine du marketing.

Au delà de la question récurrente de savoir s’il existe ou pas une Génération Y et quelles en sont les caractéristiques et comment en tenir compte, une chose est certaine c’est que dans 10 ans, l’univers qui nous entourre aura considérablement changé. Il suffit de regarder 10 ans en arrière pour s’en persuader. Alors écoutons plutôt ces gamins, et tâchons de nous en souvenir…

Vous en pensez quoi ? A priori l’accueil de cette vidéo qui était destinée à être l’étincelle pour allumer la mèche aux conversations a été moyen, voire pas très bon. En effet le message du départ “If you work in marketing, you better start upping your game” n’a pas été du goût de tout le monde, et l’agence qui l’a produite – Phd – a dû publier un billet pour s’en expliquer.

Au moins, ça aura déclanché les conversations, donc objectif atteint ;)

Petit sondage (non scientifique) sur l’usage des QRCodes

Dans un récent billet, j’abordais la question de l’efficacité et de la performance des QR Codes dans des dispostifs destinés au grand public.

Ni une ni deux, j’ai créé un sondage sur PollDaddy que j’ai relayé à mes contacts sur les réseaux sociaux twitter et Facebook. D’ailleurs, le sondage reste ouvert donc vous pouvez aussi vous y exprimer et répondre à la question !

Il faut souligner que mes contacts sur ces réseaux ne sont pas vraiment un échantillon représentatif de Mr et Mme Toulemonde, c’est certain, mais ça permet de donner une indication en observant déjà l’usage des QR Codes parmi les plus avancés des marketeurs, geeks et autres early adopters chroniques ;)

Voilà donc, avec 74 réponses (ce qui est sans doute trop faible pour représenter un vrai échantillons statistiquement juste) :

La question était :

” Combien de QR Code scannez vous en moyenne par mois ? (en vrai !) “

Les résultats sont :

  • 54,05% : Jamais scanné de QR Code mais je sais ce que c’est
  • 29,73% : 1 ou 2 par mois
  • 8,11% : Plus de 10 par mois
  • 2,7% : Un QR quoi ???
  • 2,7% : 2 à 5 par mois
  • 2,7% : 6 à 10 par mois

Dans ce contexte, on peut s’étonner de certaines campagnes comme une récente en date pour le compte de Axa en Belgique, qui propose de flasher un QR Code pendant un spot de pub télé (il faut réagir rapidement !) pour pouvoir voir la fin du spot en ligne sur le web…

On peut sans doute se poser la question de savoir si il faut vraiment être à la pointe en toutes circonstances, et si parfois être trop moderne n’est pas contre-productif. Oui à l’innovation, mais sans doute pas à tout prix !

NB : Au moins, la campagne télé Axa aura sans doute atteint un de ses objectifs : on en parle sur le Web ;)

[Edit] : J’ai remplacé le lien cassé vers la pub Axa en Belgique par un autre lien qui semble toujours fonctionner…

Adidas présente une expérience de mur tactile en boutique

Adidas présente une expérience de mur tactile destiné à être installé en boutique, afin d’assister les clients dans leur choix parmi les nombreux modèles et variations de la marque.

Le dispositif est présenté en vidéo par Chris Aubrey, le VP Global Retail Marketing de la marque :

Comme la vidéo le montre très bien, le dispositif permet de naviguer dans le catalogue produit, parmi toutes les variantes et couleurs, que les modèles soient disponibles en boutique ou non.

Pour chaque modèle, il est possible d’avoir accès à des informations détaillées et un modèle 3D que l’on peut observer sous toutes les coutures à 360°. C’est sans doute un apport confortable pour les consommateurs sur le lieu d’achat, maintenant je ne suis pas certain qu’il soit toujours très bon pour le business de présenter en détails des modèles non disponibles à la vente en boutique : ça peut être très déceptif et tuer une vente.

Dans le prototype présenté, l’achat en lui-même n’est pas réalisé sur l’écran tactile en lui-même, mais sur une tablette externe (il s’agit d’un iPad dans la vidéo) qui propose plusieurs options de paiement, dont un simple paiement en caisse.

Au delà de l’expérimentation, il serait intéressant de voir comment se comportent les consommateurs sur le point de vente vis à vis de ce dispositif : dans l’achat d’une paire de chaussures de sport, essayer de chausser le produit et de faire quelques pas avec est un moment important dans la décision d’achat, tout comme prendre le produit en main, toucher les matériaux, sentir le contact et le poids, etc… tous ces aspects qui sont bien entendu absents de l’expérience tactile.

Une expérience à suivre… peut-être bientôt visible dans le flagship store des Champs Elysées ? Si vous avez des infos à ce sujet, les commentaires vous sont grand ouverts !

[Edit du 17 Sept. 2012] Et voici qu’on me transmet une vidéo YouTube d’une boutique Nike au Japon qui est… comment dire… plutôt très connectée et futuriste !