Quand Nike utilise Facebook pour vous redonner envie de courir

Chez nos amis Hollandais, la marque Nike a constaté après un étude de marché que les jeunes générations auraient moins le goût au « running » et que cette pratique sportive n’était plus perçue comme étant fun. Ni une, ni deux, voici une campagne destinée à remettre du fun et du cool dans la pratique du jogging, et le tout avec une dimension communautaire et l’utilisation de Facebook en tant que plateforme pour cette opération.

L’idée ? Il s’agit pour les coureurs de repeindre virtuellement Amsterdam via les tracés des parcours qu’ils effectuent dans les rues de la ville, en utilisant les équipements Nike+ (type run logger). En parcourant les rues, les coureurs dessinent ainsi virtuellement tout type de figures : skulls, invaders, motifs, messages, …

Alors autant on voit parfois (souvent ?) passer des opés qui utilisent Facebook sans lien avec le produit, et qui n’apportent rien de neuf ou d’exclusif – voyez par exemple ce que Romain Péchard dit de la stratégie Social Media de Samsung Mobile – autant cette opé de Nike à Amsterdam est brillante à plus d’un titre :

  • Cette campagne est incontestablement très créative
  • Une dimension artistique qui permet d’attirer aussi une audience pas du tout sportive
  • La connexion avec le produit (les chaussures et équipements de running) est évidente
  • La dimension « réseau » et communautaire est présente, et pas exagérée
  • Association équilibrée du online et du offline
  • Opération pas exclusivement online, avec création d’endroits physiques pour réunir les membres « IRL »
  • Forte connexion avec la marque, attachement et connexion émotionnelle largement grandie

Voyez plutôt par vous même. J’ai envie de dire tout simplement « Brillant ! ».

Nike Take Mokum from Boondoggle Amsterdam on Vimeo.

Le site de l‘agence Boondoggle nous livre également un peu plus d’informations sur cette opé.

(via Adverblog et TNW)